Et pourquoi pas une petite partie d'Empires, Guerres et Céphalées ; ça fait longtemps que je n'y ai pas joué. Tiens, une partie à un tour par jour est presque pleine ; c'est décidé, je m'inscris.
Attendre deux jours, et enfin découvrir l'empire que je mènerai à la victoire ( enfin...peut-être ). Bonne surprise : ce sera l'Autriche-Hongrie, l'un des plus intéressants à jouer. Mauvaise nouvelle : ce sera l'Autriche-Hongrie, l'un des plus difficiles à jouer.




Tour 0

Analyse de la situation :

Tout d'abord, remplir mes investissements du tour 0 ( 18000 points à dépenser intégralement ).
Ce sera :

Voilà, il ne reste plus qu'à espérer. J'ai un peu peur que mes investissements en technologie terrestre et formation d'officier soient insuffisants, mais je ne vois pas où réduire mes dépenses. Si seulement j'avais quelques petits milliers de points en plus...


Tour 1





Ça y est. Tous les joueurs ont rempli leur tour 0, la partie se lance. Fébrilement, je clique sur l'onglet recherche. La réponse, cinglante, tombe.

Inutile de se mentir, je suis déçu ( je sais, il est dans ma nature ludique de l'être ). Puis je me ravise, tout n'est pas si catastrophique ( comme quoi, j'arrive parfois à prendre du recul ). D'accord, je pensais être mieux classé dans toutes les technologies importantes en début de partie, mais j'ai tout de même assuré le stricte minimum : un mouvement naval et deuxième en exploration ( même si j'escomptais être premier ). C'est surtout mes niveaux en technologie terrestre et formation d'officier qui m'inquiètent, vraiment pas terrible. D'autant plus que mon premier investissement sera pour la technologie navale ( hors de question de n'avoir plus aucun mouvement naval d'ici quelques tours ).
Dans un premier temps, investir 100 000 brz en Technologie navale. 6200 points au tour 5 : beaucoup trop, mais il sera toujours temps de réduire cette somme. Et au moins, comme ça, je ne dépenserai pas tout mon argent avant de me rendre compte que j'ai oublié mon investissement ( ce qui serait dramatique ).

Puis, espionner ( cela tombe bien, ce n'est pas cher, je suis deuxième en exploration ). C'est décidé, j'envoie tout de suite un message pour proposer une alliance au français. Je lui laisse le choix entre l'Allemagne ( plus facile à prendre et qui rapporte plus ) et l'Italie ( qui rapporte des points de victoire ). Je reviendrai me connecter ce soir en espérant que le français accepte ma proposition et me laisse l'Italie.
Espionnage, suite :

Il me reste 146 000 Brz. Il est temps de me décider. Attaquer l'Ukraine ou pas ? Mettre toute mes forces dans cette unique bataille ( au risque de ne rien conquérir ) ou conserver mon attaque sur la Roumanie ?
Premier décision : ne rien changer à mon offensive roumaine ; imaginer dés le prochain tour un turc en Bulgarie et une Roumanie neutre me donne des frissons.
Deuxième décision : réduire mon investissement, il passe de 100 000 à 50 000 Brz ( 3100 points en technologie navale tout de même ). Je crée 200 divisions. Direction l'Ukraine ( ce serait trop bête de ne pas tenter le coup ). Je donne l'ordre à mes unités de bouger au round 8 ; je ne suis pas pressé de prendre position sur un territoire avec une mauvaise défense, je préfère laisser au russe le soin d'écraser les armées neutres. J'en profite pour donner le même ordre à mes armées qui attaquent la Roumanie ( typiquement le genre de chose que j'oublie régulièrement ), on ne sait jamais, un turc pourrait débarquer.

Reste 5000 Brz. J'espionne un territoire. J'espère en trouver un bien défendu afin d'y créer un protectorat. Ceylan : 89000 Brz, défense moyenne, 193 div ( morale 6 ; entr 6 ). Cela fera l'affaire ( et même la bonne affaire ). Je protège ce territoire.
J'hésite un instant à revoir une nouvelle fois mes investissements à la baisse pour trouver un deuxième territoire à protéger. Je décide finalement d'en rester là ; j'aurai également besoin de mes points de diplomatie pour créer des alliances. Et 3000 points en technologie navale m'assure de ne pas avoir à réinvestir dans cette technologie dans un avenir proche.
J'éteins l'ordi. Je me reconnecterai ce soir.

Plus tard, je me dirige vers mon lit douillé mais avant :
Bonne nouvelle. Comme prévu, le français souhaite également une alliance entre nous. Il m'annonce que ses diplomates sont en route ( super ) et choisit de me laisser l'Italie ( re-super, il veut sans doute avancer vers une liaison Hollande-Finlande ). Je protège l'Italie en vue de la création d'un protectorat et je vais me coucher serein.




Tour 2





J'accepte bien évidement la proposition d'amélioration de relations du français puis :
Mauvaise nouvelle, l'Ukraine m'échappe ( mes ridules armées n'ont pu lutter contre les russes ). L'Égypte est également tombée. La Roumanie, par contre, m'appartient. Je lance mon investissement ( presque 3000 points en administration ; mon empire va s'agrandir ), crée deux protectorats à Ceylan et en Italie, et envoie une proposition d'amélioration de nos relations au français ( nous avons désormais un futur ennemi commun : le russe. Lui pour la liaison Hollande-Finlande, moi pour Ukraine-Grèce ).

Espionnage ( toujours aussi peu coûteux, chouette... ).

C'est décidé, je finance deux expéditions ( pour pouvoir traverser les deux mers qui ne me sont pas encore accessibles ), recrute, et lance mes 430 divisions à l'assaut du Rajputana.


Tour 3





Tout va pour le mieux :

Bien sûr, rien n'est encore gagné, mais un bon départ est toujours avantageux. Je peux désormais entrevoir un futur brillant. Une prise rapide de l'Inde ( grâce au centre de recrutement que je créerai en Rajputana.), un envol vers l'Océanie ( dés que j'aurai les moyens de créer un port...pourquoi pas à Ceylan, si je décide d'attaquer ce territoire ), sans oublier le sud-est européen. Sans aucun doute, mes alliances avec le français et le zoulou me permettront d'écraser le russe et le turc. Oui, je serai bientôt... LE MAITRE DU MONDE !!!

PS : reste peut-être néanmoins sait-on jamais il faut se méfier un p'tit problème : LES AUTRES JOUEURS AUSSI VOUDRONT GAGNER !!!